Qu'est-ce que la cyberdépendance?

La cyberdépendance, également connue sous les noms de dépendance à Internet, cyberaddiction, usage problématique d’Internet (UPI) ou trouble de dépendance à Internet (TDI),  se caractérise par un usage pathologique, souvent abusif et excessif, d’Internet et des nouvelles technologies. 

La cyberdépendance se reconnaît au besoin irrésistible et obsessionnel d’utiliser Internet.  Parmi les critères reconnus, on observe le temps passé sur Internet; la frustration lorsqu’Internet n’est pas disponible; les plaintes de l’entourage quant au temps passé sur Internet; les conséquences sur les activités habituelles (travail, loisirs, etc.); l’incapacité à diminuer le temps passé sur Internet; la baisse significative, voire l’absence, d’activités satisfaisantes à l’extérieur d’Internet, etc. 

Il existe divers types de cyberdépendance : affective (souvent par le biais de cyberrelations entretenues par courriels, chats, blogs, forums de discussions, etc.); sexuelle (comme la visite compulsive de sites de pornographie); au jeu (particulièrement les jeux vidéo en réseau ou les casinos et autres jeux de hasard); la recherche d’informations (infolisme) et le magasinage et autres transactions en ligne.  L’utilisation abusive d’Internet ne se limite pas nécessairement à un seul type et peut inclure des activités variées.

La cyberdépendance semble partager des caractéristiques communes avec d’autres dépendances.  Comme la dépendance à l’alcool, à la drogue, au jeu, ou la dépendance sexuelle, elle crée beaucoup de détresse pour la personne et son entourage et peut avoir des impacts majeurs sur sa vie. 

La cyberdépendance a des répercussions sur plusieurs sphères.  Elle peut avoir un impact sur la santé physique de la personne qui peut développer des maux physiques variés (migraines, maux de dos, raideurs musculaires, sécheresse aux yeux, etc.) ou peut négliger des aspect centraux de sa santé comme le sommeil, l’alimentation ou l’hygiène personnelle.   Les conséquences psychologiques sont également majeures : pensées obsédantes, honte et culpabilité, sentiment de vide, perte de contrôle sur sa vie, faible estime de soi, etc. Enfin, elle a un impact significatif sur la vie professionnelle, conjugale, amicale, récréative de la personne et de son entourage. 

Certains auteurs ne considèrent pas la cyberdépendance comme une pathologie en soi, mais plutôt comme une conséquence de difficultés autres.  Les gens auraient recours à Internet pour éviter des problèmes de leur vie courante ou pour nier une partie de leur réalité.

Plusieurs personnes atteintes de cyberdépendance tendent à minimiser leur problème ou à carrément nier la situation.  Souvent, elles ne réagissent qu’au moment d’une perte majeure, comme une séparation de couple ou une perte d’emploi.   La première étape pour pouvoir regagner du pouvoir sur l’utilisation d’Internet est la reconnaissance du problème.  Par la suite, une consultation auprès d'un psychothérapeute ou d'un psychologue aide à identifier les causes du problème, mieux comprendre la situation pour enfin modifier le comportement.   

Liste des professionnels traitant cette problématique:
(2 professionels)

Psychologues
Psychothérapeutes
  • Stéphane Frigon, M. Sc Travail Social/Maitre en criminologie/psychothérapeute. Membre de la Société Québécoise des Psychothérapeutes Professionnels (S.Q.P.P). Membre de l'Ordre des Travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. Permis de psychoth