Faire face à l'insomnie

Dormir est une nécessité, d’une importance capitale, au même titre que de boire ou de manger.

Selon la dernière enquête sur la santé, treize pour cent des Canadiens âgés de plus de 15 ans souffrent d’insomnie, considérée comme l’un des troubles du sommeil le plus répandu; soit au niveau de difficultés d’endormissement, ou encore confrontés à des réveils nocturnes fréquents, privant alors la personne d’un sommeil réparateur.

On distingue par ailleurs deux types d’insomnie : ponctuelle, celle-ci étant passagère et contextuelle; ou chronique avec des difficultés qui persistent plus de trois nuits par semaine, et ce, durant plus d’un mois.

Les besoins en terme de quantité peuvent varier d’un sujet à l’autre et dépendent de facteurs interindividuels, mais aussi de l’âge de la personne. Les causes peuvent être multiples, mais l'une des plus fréquentes est certainement le stress. Et les psychologues observent souvent que l’insomnie s'inscrit dans un tableau clinique teinté de symptômes dépressifs ou de troubles anxieux.  Le moment du coucher est souvent celui au cours duquel des pensées ou préoccupations journalières quotidiennes font surface et certaines personnes montrent des difficultés à contrer les ruminations anxieuses qui surviennent alors.

La qualité de sommeil ne peut être négligée dans la mesure où la privation peut rendre la personne plus fragile physiquement et/ou prédisposer à une vulnérabilité psychologique, rendant le « mauvais dormeur » plus stressé ou sensible. Il apparait également que la vigilance et la performance sont directement liées à la qualité et à la quantité de sommeil. 

Pour la personne qui subit l’insomnie, la frustration et les répercussions associées (irritabilité, difficultés de concentration, somnolence, perte de mémoire, détresse psychologique, etc.) sont telles qu’il est temps de poser des actions concrètes, de la comprendre, d’en saisir les éléments sous-jacents pour y remédier.

En effet,  en s’attaquant  au symptôme de l’insomnie, une action thérapeutique apportée par nos psychologues ou psychothérapeutes pourra vous aider à expérimenter des moyens permettant de vous détendre davantage à l’approche de la nuit, ou encore de mieux comprendre les mécanismes de l'insomnie afin de mieux appréhender votre période de sommeil.

Liste des professionnels traitant cette problématique:
(12 professionels)

Psychologues
Psychothérapeutes
  • Stéphane Frigon, M. Sc Travail Social/Maitre en criminologie/psychothérapeute. Membre de la Société Québécoise des Psychothérapeutes Professionnels (S.Q.P.P). Membre de l'Ordre des Travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. Permis de psychoth
  • Sébastien Simard, T.S/M.S.S/Psychothérapeute Membre de l'Ordre des Travailleurs sociaux et thérapeutes conjugaux et familiaux Permis de psychothérapie de l'Ordre des psychologues du Québec
  • Linda Smith, B.Ps Psychothérapeute/ Baccalauréat en psychologie/Permis de l'Ordre des Psychologues # 60044-12